Accueil arrow Sciences Islamiques arrow Sirah - Biographie

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Sirah - Biographie
L’Hégire Version imprimable
Écrit par Al-qarâfî   
27-11-2011

 

Les Quraysh redoutaient beaucoup que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — émigre à Yathrib. Les musulmans y étaient devenus tellement nombreux qu’ils commencaient à y avoir la main haute, notamment avec l’arrivée des émigrants de la Mecque.

Si le Prophète — paix et bénédictions sur lui — les rejoignait, il n’était pas exclu que les musulmans attaquent la Mecque ou qu’ils coupent la route à son commerce caravanier vers la Syrie. Si les Quraysh le retenaient à la Mecque et l’empêchaient d’émigrer, les musulmans se révolteraient probablement et penseraient attaquer la Mecque en vue de libérer leur prophète. S’ils le tuaient, les Banû Hâshim et les Banû Al-Muttalib se soulèveraient et chercheraient à le venger, ce qui menace d’une guerre civile aux conséquences inconnues...

Les chefs de la Mecque se réunirent donc à Dâr An-Nadwah pour discuter de cette affaire. Ils s’accordèrent unanimement sur l’idée de choisir un jeune homme robuste de chaque tribu à qui ils donneraient une épée tranchante. Tous ensemble ces jeunes élus frapperaient Muhammad comme un seul homme de manière à ce que la vengeance contre un grand nombre de tribus devienne impossible. Dans ce cas, les Banû Hâshim et les Banû Al-Muttalib n’auraient plus qu’à accepter le prix de sang. Les Quraysh pourraient enfin se reposer et la Mecque retrouverait son prestige et son unité.

Par ailleurs, Abû Bakr s’apprêtait à émigrer lorsque le Prophète — paix et bénédictions sur lui — lui dit : « Patience ! J’espère avoir la permission [d’émigrer] prochainement. » Abû Bakr demanda : « L’espères-tu vraiment ? » Le Prophète répondit par l’affirmative. Abû Bakr reporta alors son voyage afin d’accompagner le Prophète — paix et bénédictions sur lui —. De même, il se chargea quatre mois durant de nourrir de feuilles d’acacia deux chamelles qu’il possédait. [1]

Allâh — Exalté soit-Il — informa Son Messager — paix et bénédictions sur lui — du complot que préparaient les Quraysh pour l’assassiner et lui donna l’autorisation d’émigrer. `Â’ishah — qu’Allâh l’agrée — raconte à cet effet : « Pas un jour ne passait sans que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — ne vienne rendre visite à Abû Bakr à l’une des deux extrémités du jour. Quand il fut autorisé à émigrer, nous eûmes peur en le voyant arriver à midi. Quand Abû Bakr fut informé de la visite du Prophète, il dit : “Seule une affaire importante pousserait le Prophète — paix et bénédictions sur lui — à venir à cette heure.” Aussitôt que le Prophète le vit, il lui dit : “Fais sortir les gens se trouvant chez toi !” Abû Bakr répondit : “Ô Messager d’Allâh ! Il n’y a que mes deux filles.” Le Prophète lui demanda : “As-tu su qu’il m’a été permis de sortir ?” Abû Bakr répondit : “La compagnie ô Messager d’Allâh !” Le Prophète acquiesça : “La compagnie !” Abû Bakr dit : “Ô Messager d’Allâh, j’ai préparé deux chamelles pour le voyage, prends-en une !” Le Prophète répondit : “Je la prends contre son prix...” » [2]

Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — et Abû Bakr louèrent les services d’un guide chevronné des Banû Ad-Dîl. Sentant qu’ils pouvaient lui faire confiance, ils lui laissèrent leurs chamelles et lui donnèrent rendez-vous dans trois nuits, à la grotte de Thawr. [3]

Par ailleurs, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — ordonna à `Alî Ibn Abî Tâlib de se coucher dans son lit et de se couvrir par son manteau. Il lui dit : “`Alî, il ne t’arrivera aucun mal.” . Puis, il lui commanda de rester à la Mecque trois jours après son départ afin de retourner en son nom les dépôts à qui de droit.

Lire la suite...
 
L'importance d'étudier sa vie Version imprimable
Écrit par El cheikh Nabil   
21-01-2011

  

 Le critère de la foi

 
Le Prophète a  dit : "par Dieu ! Vous n'atteindrez pas la foi tant que vous ne
 
vous mettrez pas entièrement au service de mes enseignements" (Tirmidhi)


 

 

 

 L'importance d'étudier sa vie

Le but de l'étude de la vie du Prophète  n'est pas seulement de constater des vérités historiques ni de rapporter des événements et récits glorieux, mais de donner une vision générale et détaillée de la vérité islamique concrétisée par la vie du Prophète dans toutes ses dimensions :

  • comprendre sa noble personnalité à travers sa vie, d'une comprehénsion correcte qui débouche en particulier sur la perception juste du caractère prophétique de sa Mission de Messager soutenu par la Révélation.
  • construire l'image mentale de l'idéal, du modèle qu'il incarne pour tout croyant dans tous les domaines de la vie.
  • comprendre davantage les significations du Message, du Coran, de la Sharia, de la Méthode et de la Vérité spirituelle qu'il incarne.
  • élaborer sa culture spirituelle sur des bases justes et lumineuses.
  • puiser de la pédagogie du Prophète une belle éthique d'une profonde finesse faite de patience, de douceur, de bienveillance et de don de soi qui aidera toute personne qui chemine sur sa voie à le faire dans la joie et la sérennité.

Pour corroborer cela, le Prophète a dit "ma vie et ma mort sont une miséricorde pour vous", "en vérité, je suis une miséricorde qui vous est offerte".

 

 L'importance d'étudier le hadith

La connaissance de la sounna et le retour vers elle est ce qui permet de retrouver le sens du Message prophétique. Le Prophète d'Allah  a dit : "Je vous ai laissé deux poids très lourds, aussi longtemps que vous les maintiendrez solidement, vous ne vous égarerez jamais. L'un est le Livre d'Allah, le second : ma méthode (ma sounna)."

"Dieu élèvera au rang de théologien quiconque préserve quarante traditions pour mon peuple. De plus, je serai son intercesseur le jour du jugement et je témoignerai en sa faveur." C'est à dire apprendre quarante hadiths au minimum.

 

 L'importance de connaître sa haute moralité

Le Prophète  a dit : "j'ai été envoyé pour parfaire les nobles vertus". "Le meilleur d'entre vous est le meilleur avec ses proches et je suis le meilleur envers les miens"

Connaître la noblesse de caractère du Prophète est donc un moyen de chercher à les imiter et ainsi à s'améliorer, sachant que le comportement est "ce qui pèse le plus lourd dans la balance", le Jour du Jugement.

 

 L'importance de marcher pleinement sur sa voie pour atteindre les

profondeurs de son enseignement

Celui qui marche sur les pas du Prophète trouvera des significations lumineuses dans son exemple et dans les événements qui ont jalonné sa vie. En revisitant régulièrement sa sira (vie) et sa sunna, il ne manquera pas à sa propre surprise de puiser indéfiniment à cette source de sagesse et de connaissance. Mais cela n'est possible que pour celui qui accorde pleinement ses priorités avec les deux soucis principaux du Prophète : la satisfaction d'Allah et la sauvegarde de la communauté des croyants. (As suluk wa ad da'wa ila Allah)

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 3 - 4 sur 12

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-61.jpg