Accueil arrow Sciences Islamiques arrow Le jêune « Assyâm »

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Le jêune « Assyâm »
........... Version imprimable
Écrit par Al-qarâfî   
20-08-2009

 

 

كيف نستعد لرمضان

 

 

 

 

تمر الأيام من عام إلى عام تحمل لنا البشرى بقدوم شهر رمضان المبارك، وتنثر بين يديه أنواع البر والرحمة والمغفرة والعتق من النار، وتنشر فيه قيم الحب والإخاء والسماحة والصبر والجود والكرم، وترفع درجات المؤمنين، وتزكي أخلاق الصائمين، رحمة من رب العالمين.

يقول الحسن البصري (رحمه الله): "إن الله جعل شهر رمضان مضمارا لخلقه يستبقون فيه بطاعته إلى مرضاته، فسبق قوم ففازوا، وتخلف آخرون فخابوا! فالعجب من اللاعب الضاحك في اليوم الذي يفوز فيه المحسنون! ويخسر فيه المبطلون"!

فينبغي للمسلم ألا يفرط في مواسم الطاعات، وأن يكون من السابقين إليها ومن المتنافسين فيها، قال الله تعالى: (وَفِي ذَلِكَ فَلْيَتَنَافَسِ الْمُتَنَافِسُونَ) الآية .المطففين: 26.

فالمسلم حريص على استقبال رمضان و الاستعداد له , و إليك أخي الكريم بعض الوسائل و الطرق التي تعينك على الإفادة من شهر رمضان :

1- أولا : الدعاء بأن يبلغك الله شهر رمضان وأنت في صحة وعافية، حتى تنشط في عبادة الله تعالى، من صيام وقيام وذكر، فقد روي عن أنس بن مالك – رضي الله عنه – أنه قال كان النبي صلى الله عليه وسلم إذا دخل رجب قال: (اللهم بارك لنا في رجب وشعبان وبلغنا رمضان) (رواه أحمد والطبراني). وكان السلف الصالح يدعون الله أن يبلغهم رمضان، ثم يدعونه أن يتقبله منهم, لذلك كان يقول ابن رجب (رحمه الله): "قلوب المتقين إلى هذا الشهر تحن، ومن ألم فراقه تئن".

فإذا أهل هلال رمضان فادع الله وقل: (الله أكبر، اللهم أهله علينا بالأمن والإيمان، والسلامة والإسلام، والتوفيق لما تحب وترضى ربي وربك الله) رواه الترمذي، والدارمي، وصححه ابن حبان.

2- ثانيا: الحمد والشكر على بلوغه، و إظهار الفرح و البهجة بقدومه , قال النووي -رحمه الله- في كتاب الأذكار: (اعلم أنه يستحب لمن تجددت له نعمة ظاهرة، أو اندفعت عنه نقمة ظاهرة أن يسجد شكراً لله تعالى، أو يثني بما هو أهله) , وإن من أكبر نعم الله على العبد توفيقه للطاعة، والعبادة فمجرد دخول شهر رمضان على المسلم وهو في صحة جيدة هي نعمة عظيمة، تستحق الشكر والثناء على الله المنعم المتفضل بها، فالحمد لله حمداً كثيراً كما ينبغي لجلال وجهه وعظيم سلطانه.

Lire la suite...
 
Le premier Ramadhan le 22.08.2009 Version imprimable
Écrit par Al-qarâfî   
20-08-2009

 

 

بسم الله الرّحمن الرّحيم

 

 

 

نعلن عن طريق موقعنا هذا تبعا لما قررته لجان مراقبة هلال شهر رمضان أنّ

 

غرة رمضان يوم السبت الموافق لـ 22/أوت/2009 اللّهم بلغنا رمضان.

 

 

Communiqué

 

Nous informons nos frères et nos soeurs que

d'aprés les conseils concernés que le premier jour

du Ramadhan sera le Samedi 22Août2009

 

                                         

 

  

 
Les mérites du jeune Version imprimable
Écrit par Al-qarâfî   
22-08-2009

 




 
 

 

Commentaire du Hadith Qudsi

sur les mérites du jeune.

 

 

Rapporté par El-Bukhâri , dans le livre du jeûne, chapitre sur le mérite du jeûne.

`Abdullah Ibn Maslama nous a rapporté d'après Mâlik , d'après Abî Ezzan­nâd , d'après El-A'redj , d'après Abî Huraïra qui a dit :

 


« Le Messager d'Al­lah  a dit :


« Le jeûne est un refuge (contre l'Enfer). Aussi, lorsque l'un de vous est en état de jeûne, qu'il s'abstienne de se comporter avec grossièreté et ignorance, et si quelqu'un l'agresse ou l'insulte, qu'il dise : «Je suis en état de jeûne », en répétant cela deux fois. Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, l'odeur qui sort de la bouche du jeûneur est plus agréable à Allah que l'odeur du musc.


Allah dira :

« Mon serviteur a laissé sa nourriture, sa bois­son, et son plaisir à cause de Moi ! Le jeûne M'appartient et c'est Moi qui le récompense. La bonne action vaudra dix de semblable ». El-Bukhâri l'a rapporté aussi dans le livre de l'habillement, chapitre sur ce qui est dit sur le musc.




Commentaire de Ibn Hajar al Asqalani :

La parole :
« Le jeûne est un refuge », c'est-à-dire qu'il est un voile et une prévention contre les péchés, car il annihile les passions et les affaiblit. Il a été dit aussi qu'il est un refuge contre l'Enfer, comme il est rapporté dans certaines versions d'Ettermidhî où il et dit : « Le jeûne est un refuge contre le feu ». En effet, le feu est entouré de plaisirs. Il en est ainsi chez Sa`îd Ibn Mansoûr.

De son côté, Ahmed a rapporté d'après le hadith d'Abû `Obeïda Ibn El-Djerrâh que le Prophète a dit :
« Le jeûne est un refuge tant que le jeûneur ne le transgresse pas ». Eddârimî a ajouté : «Tant qu'il ne le transgresse pas avec la médisance ».

El-Qastalâni a dit :
« Il y a dans ce hadith une concordance entre les deux choses, dans la mesure où lorsque le jeûneur s'abstient de faire des péchés en ce bas monde, son jeûne sera un refuge pour lui contre le feu dans l'au-delà ».

Sa parole : « Qu'il s'abstienne de se comporter avec grossièreté et igno­rance », c’est-à-dire qu'il doit éviter de dire des paroles immorales et de se comporter comme un ignorant avec les gens en leur faisant du tort et en se comportant avec eux en insolent.

Chez Sa`îd Ibn Mansoûr, il est dit:
« Qu'il s'abstienne de se comporter avec grossièreté et de polémiquer avec les gens ». Certes, cela est interdit dans l'absolu, c'est-à-dire durant le mois de jeûne et en dehors de ce mois, mais il est plus interdit encore durant ce mois, car il est en état d'adoration du Seigneur, par son jeûne et, de ce fait, la désobéissance ne lui sied pas.

Sa parole :
« Et si quelqu'un l'agresse ou l'insulte». `Iyyâdh a dit : « C'est dire qu'il lui conteste quelque chose ou porte la main sur lui ».

« Qu'il lui dise : « Je suis en état de jeûne », par deux fois ». Il doit dire cela avec sa bouche, comme l'a soutenu Ennawaoui dans « Les Adhkâr » ou avec son cœur comme l'a soutenu El-Mutawalli et rapporté Errâfi'ï d'après les imâms.

Et sa parole :
« Par Celui qui tient mon âme dans Sa main ! L'odeur qui sort de la bouche du jeûneur... ». Il s'agit du changement de l'haleine du jeûneur, à cause de l'absence de nourriture dans son estomac.

« Est plus agréable, aux yeux d'Allah, à l'odeur du musc ».

Dans la version de Moslem, il est dit : « Plus agréable, aux yeux d'Allah, au Jour de la résurrection ». Une divergence est apparue, dès lors, entre Ibn Essalâh et Ibn Abdussalâm concernant l'odeur qui sort de la bouche du jeûneur, si cela a lieu en ce bas monde ou dans l'au-delà ? Ibn Abdussalâm a soutenu que cela aura lieu au Jour de la résurrection en s'appuyant sur les versions de Mos­lem et d'Ennisâ'î.

En effet, Abû Echeïkh a rapporté avec une chaîne de transmission faible, d'après 'Anas que le Prophète  a dit :
« Les jeûneurs sortiront de leurs tom­beaux, et seront connus par l'odeur qui sort de leurs bouches; leurs bouches seront plus agréables, aux yeux d'Allah, que l'odeur du musc ».

Quant à Ibn Essalâh, il a soutenu que cela a lieu en ce bas monde, en s'ap­puyant sur le hadith de Djâbir qui dit :
« L'odeur qui sort de leurs bouches, lors­qu'ils arrivent au soir, est plus agréable, aux yeux d'Allah, que l'odeur du musc ».

Ce hadith a suscité des interrogations dans la mesure où Allah est exempt des attributs accidentels comme l'odorat et autres, mais il a été répondu que cela fait partie des métaphores qui servent à rapprocher le sens.

Il a été dit aussi qu'Allah les rétribuera, dans l'au-delà, de façon à ce que la saveur de cette rétribution soit plus agréable que l'odeur du musc chez nous.

El-Qastalâni a dit ensuite : «
Si tu dis : pourquoi l'odeur qui sort de la bou­che du jeûneur et-elle plus agréable que l'odeur du musc, alors que le sang du martyr est pareil à l'odeur du musc, avec tout ce que cela suppose comme risques pour la personne de celui qui meurt en martyr? Je te répondrais ainsi: l'effet du jeûne a plus agréable que l'effet du djihâd, parce que le jeûne et un des fondements de l'Islam indiqués dans le hadith: « L'Islam et bâti sur cinq fondements ». En outre, le djihâd est une obligation qui n'est pas individuelle, mais peut être faite par certains en dehors des autres, tandis que le jeûne est une obligation individuelle. Or, l'obligation indi­vid! uelle est meilleure que l'obligation communautaire, comme l'a soutenu Echâfi'i (qu'Allah lui accorde Sa miséricorde).

L'imâm Ahmed  a rapporté dans son Musned que le Prophète  a dit : « Du dinâr que tu dépenses au service d'Allah et du dinâr que tu dépenses au service de ta famille, celui que tu dépenses au service de ta famille est le meilleur ».

Il ressort de ce hadith, que les dépenses au profit de la famille qui sont une obligation individuelle, sont meilleures que les dépenses au profit d'Allah, à savoir le djihâd, qui est une obligation qui peut être faite par certains en dehors des autres.

Ceci ne s'oppose en rien à ce qu'a rapporté Abû Dâoud Ettayalisî d'après le hadith d'Abî Qatâda qui dit : « Le Prophète  a fait un prêche et il a parlé du djihâd et de sa préférence sur toutes les œuvres, sauf les œuvres prescrites ».

Il se peut, certes, que ce prêche ait été fait avant l'imposition du jeûne en tant qu'obligation. En effet, le Prophète a dit à l'homme qui l'avait interrogé sur la meilleure des œuvres : «Pratique le jeûne, car il n'a pas de pareil ».

Et sa parole : «
Le jeûne M'appartient », c'est-à-dire que le jeûneur n'a aucune part dans son jeûne, que ce soit par ostentation ou autres, ou que son jeûne et consacré exclusivement à Moi, car il n'adore pas avec lui un autre que Lui, ou bien que son jeûne et un secret, entre lui et Moi, et il le fait avec dévouement pour Moi.

«
Et c'est Moi qui le rétribue », c'est-à-dire qui rétribue celui qui le pratique. Or, lorsque le Généreux s'occupe personnellement d'une récom­pense, c'est la preuve que cette récompense sera considérable et énorme. C'est la preuve que cette récompense sera multipliée sans calcul ni nombre.

«
La bonne action vaudra dix de semblable » et, dans d'autres versions : « Jusqu'à sept cents fois de plus ».


Les savants sont unanimes sur le fait que le jeûneur concerne ici celui dont le jeûne et exempt de tout péché.

C'est pour cela qu'il a dit : « Le jeûneur aura deux joies: une joie lorsqu'il rompra son jeûne » et cette joie sera pour son âme bestiale

«
et une joie lors­qu'il rencontrera son Seigneur », et cette joie sera pour son âme humaine supérieure [Seigneuriale]. Le jeûne lui a fait gagner donc la rencontre de son Seigneur, à savoir Sa vue ».

Fin de citation d'El-Qastalâni .
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 14 - 24 sur 24

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-60.jpg