Accueil arrow Sciences Islamiques arrow Purification et Ethique arrow Eléments importants constitutifs de la sincérité

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Eléments importants constitutifs de la sincérité Version imprimable
Écrit par Al-qarâfî   
14-12-2011

 Mercredi 14/12/2011

Ces paroles indiquent des éléments importants constituant la vérité de la sincérité. Citons-en quelques-uns :

Celui qui est sincère est préoccupé par le Regard du Créateur et non pas celui des créatures. En effet, ces derniers ne le mettent aucunement à l’abri du Jugement d’Allâh. Al-Fudayl Ibn `Iyâd disait : " Œuvrer pour les gens c’est de l’associationnisme, délaisser l’œuvre pour les gens c’est de l’hypocrisie, la sincérité c’est qu’Allâh te préserve des deux".

Doivent être égaux l’apparence de la personne sincère et son for intérieur [tin], ce qu’il fait publiquement et ce qu’il fait secrètement. Son apparence ne peut être signe de vertu alors que son intérieur est une ruine de vices, son apparence ne peut être plus douce que le miel alors que son intérieur est plus amer que la coloquinte. As-Sirrî As-Saqtî disait : "Quiconque s’embellit devant les gens par des attributs qu’il ne possède pas, son estime chute auprès d’Allâh Exalté soit-Il".

L’éloge des gens et leur médisance deviennent égales aux yeux de la personne sincère. On dit : "Ne t’en fais pas si les gens te médisent alors que ton éloge est faite auprès de Dieu".

Il ne regarde pas sa sincérité car l’orgueil peut s’infiltrer dans son cœur et c’est alors que son orgueil l’anéantira. C’est pourquoi les gnostiques ont insisté sur le devoir de ne pas regarder (avec satisfaction) les œuvres, si bien qu’Abû Ya`qûb As-Sûsî dit : "Chaque fois qu’ils voient dans leur sincérité la perfection, leur sincérité a besoin de perfectionnement ! ". Abû Bakr Ad-Daqqâq a dit : " L’imperfection de tout homme sincère vient du fait qu’il regarde sa sincérité. Si Allâh Exalté soit-Il veut purifier sa sincérité, il fait disparaître de sa sincérité son observation de sa sincérité. Il est désormais plus que sincère [mukhlis], il est élu [mukhlas]". Abû `Othmân Al-Maghribî disait : la sincérité c’est la chose où l’ego n’a aucune part, telle est la sincérité des gens du commun. Quant à la sincérité de l’élite c’est ce qui leur arrive sans être leur fait : on les voit accomplir les œuvres pies, alors qu’ils sont absents à elles, qu’ils ne les voient pas, et qu’ils ne les considèrent pas. Telle est la sincérité de l’élite".

Cela signifie qu’ils sont absents à leur ego, leurs œuvres et leur sincérité, par l’anéantissement et l’annihilation [al-fanâ’], si bien qu’ils n’ont vu qu’Allâh Exalté soit-Il qui les a élus pour sa religion et ils Lui ont voué une totale sincérité dans la religion.

Parmi les éléments de la sincérité citons aussi le fait de ne pas être assuré d’être rétribué pour les œuvres le Jour du Jugement. En effet, la personne sincère redoute que des impuretés liées à l’ego lui aient échappé et se soient mêlées à l’œuvre qui risque alors de ne pas être agréée par Allâh. Allâh a dit : "Allah n’accepte que de la part des pieux". Les œuvres, aussi grandes soient-elles, ne peuvent contrebalancer le moindre bienfait d’Allâh qu’Il a accordé à Son serviteur. Aussi, le fait d’être guidé vers l’œuvre pie vient d’Allâh, à Lui revient le bienfait au commencement et à la fin. Ainsi, la personne sincère ne considère pas le salaire comme dû pour son œuvre pie, elle la considère plutôt comme un bienfait supplémentaire d’Allâh. Le Prophète, paix et bénédiction d’Allâh sur lui, disait : « "Nul d’entre vous n’entrera au paradis par son œuvre", on dit : " Toi non plus ô Messager d’Allâh ? ", il dit : "Moi non plus, à moins qu’Allâh m’englobe dans Sa Miséricorde" » . [1]

Craindre que l’hypocrisie ou la passion ne s’infiltre dans le cœur, sans que l’on ne s’en aperçoive, car le shaytân [démon] a des passages invisibles et tordus qui lui permettent de pénétrer l’âme. Il a désespéré de pouvoir entraîner le croyant vers les péchés apparents c’est pourquoi il déploie tous ses efforts pour l’entraîner dans les péchés intérieurs. Ces derniers lui permettraient d’annuler les œuvres de culte et les œuvres par lesquelles le croyant pensait rechercher l’Agrément d’Allâh et la réussite dans l’Au-delà. C’est pour cela que Sahl a dit : "Ne connaît la vérité de l’hypocrisie qu’une personne sincère", comme elle redoute l’hypocrisie, elle l’observe et la guette, elle en connaît les labyrinthes et les portes d’entrée. Une telle personne ne se ment pas et n’embellit pas ses mauvaises œuvres afin qu’elles deviennent bonnes à ses yeux.

C’est pour cela que la sincérité est dure et les gens sincères sont peu nombreux. À ce sujet, Sahl a dit : "Les gens disant "lâ ilâha illâ Allâh" (il n’y a de divinité sauf Allâh) sont nombreux ", mais les sincères sont peu nombreux parmi eux". Les éléments que nous avons énumérés sont la base de la parfaite sincérité. Heureux sont ceux qui les réunissent tous, mais ceux-là sont peu nombreux. La part du musulman dans la sincérité se mesure à sa part dans ses éléments

 
< Précédent   Suivant >

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-60.jpg