Accueil

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Termes ayant une signification particulière Version imprimable
Écrit par Cheikh Nabil   
28-08-2012

 

 

 

Le Pèlerinage

 

 

Avant de parler des rites du pèlerinage, il y a un certain nombre de termes qui ont besoin d’explication comme ihrâm, ifrâd, qirân, tamattu`.

Le ihrâm signifie littéralement "interdiction", et requiert l’abstention de choses qui sont habituellement licites. L’opposé de du ihrâm est le ihlâl.

Ifrâd, qirân, et tamattu`

Pour saisir la signification de ces termes, il est préférable de mentionner les différents rites de la `Umrah que sont le ihrâm, la circumambulation autour de la Ka`bah (tawâf), l’ambulation entre les collines d’As-Safâ et d’Al-Marwah (sa`y), avec soit la tête rasée soit les cheveux coupés. Avec ces prescriptions, le ihrâm (état de sacralisation rituel) relatif à la `Umrah est terminé et toutes les autres restrictions sont levées.

Quant au Hajj, les rites sont le ihrâm, la circumambulation autour de la Ka`bah, l’ambulation entre As-Safâ et Al-Marwah, puis c’est la station (wuqûf) au mont `Arafât le neuvième jour de Dhû Al-Hijjah [1], le jet de cailloux le jour du sacrifice (dixième jour de Dhû Al-Hijjah), ainsi que les autres prescriptions que nous mentionnerons plus tard.

De ce qui précède, nous pouvons relever certaines différences entre le Hajj et la `Umrah. Les cérémonies du Hajj sont plus nombreuses que celles de la `Umrah. Alors que dans celle-ci le ihrâm se termine par l’ambulation entre As-Safâ et Al-Marwah en ayant la tête rasée ou les cheveux coupés, le ihrâm pour le Hajj cesse après la station sur le mont `Arafât et l’accomplissement des rites du dixième jour de Dhû Al-Hijjah.

De plus, le Hajj se limite à des mois déterminés alors que la `Umrah peut être accomplie à tout moment de l’année.

Qu’arriverait-il si la `Umrah était accomplie durant les mois du Hajj ? L’individu a le choix d’appartenir à l’une de ces trois catégories : mufrid, qârin ou mutamatti`.

Si le pèlerin désire accomplir le Hajj seulement, il est qualifié de mufrid : cela signifie qu’il n’a pas l’intention de combiner la `Umrah avec le Hajj. Celui qui, dès le début, veut combiner les deux est qualifié de qârin. Ainsi la différence repose-t-elle ici sur l’intention première et non pas sur les rites observés que l’on soit mufrid ou qârin.

Mais il y a le cas de celui qui a l’intention d’accomplir d’abord la `Umrah. Il en accomplit alors tous les rites puis se libère du ihrâm. Il se dispense alors des restrictions imposées par l’état de sacralisation jusqu’au huitième jour de Dhû Al-Hijjah, date à laquelle il reprend le ihrâm en vue du Hajj. Une telle personne est appelée mutamatti`.

Le mutamatti` ne doit, en aucun cas, avoir déjà conduit sa bête destinée au sacrifice à la Ka`bah. Les trois cas sont illustrés par le témoignage de `Â’ishah - que Dieu l’agrée : « Nous avons accompagné l’Envoyé de Dieu lors de son Pèlerinage d’Adieu, dit-elle. Certains d’entre nous procédèrent au ihrâm et scandèrent « Labbayk » (Me voici Seigneur !) avec l’intention d’accomplir la `Umrah, d’autres avec la ferme intention de combiner le Hajj et la `Umrah, d’autres avec le désir d’accomplir le Hajj seulement

 
< Précédent   Suivant >

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-50.jpg
Vous priez à la mosquée des ulis, vous êtes de quelle commune ?
 
La joie de l'AÏd

أفراح العيد في حياة المسلم

  بالأمس كنا نستقبل رمضان بنفوس متـلهفة ، وقلوب مبتهجة لهذه العبادة العظيمة التي هي في  ظاهرها منع الجسد من شهواته عدداً من الساعات كلَّ يوم ، ولكنها في حقيقتها سموٌّ روحي , وانتصارٌ نفسي على المطالب الجامحة لهذا الجسد ، وصعودٌ إلى آفاق الملأ الأعلى حيث الصفاء والنقاء الذي كاد يندر في حياة الناس . وحينما يستطيع المسلم أن يتخفف من تبعات الجسد وأثقال المادة ، التي عمَّقت معنى الأثرة بدل الإيثار ، ومعنى الأنانية بدل التضحية وذلك من خلال عبادة الصوم في رمضان ، وأن يعود في نهايتها إلى أخلاق الإسلام السامية التي جعلت مجتمع المسلمين مجتمع التكافل والتعاون والمحبة . حينما يتم هذا الانقلاب في حياة المسلم في نهاية هذا الشهر الكريم , فما أجمل بعده أن يفرح بيومٍ سنًّه رسول الله صلى الله عليه وسلم وسماه يوم أو عيد الفطر ، فلقد روى أنس بن مالك رضي الله عنه قال : قدم رسول الله صلى الله عليه وسلم المدينة ولهم يومان يلعبون فيهما ، فقال : ماهذان اليومان ؟ قالوا كنا نلعب فيهما في الجاهلية ، فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الله قد أبدلكما خيراً منهما يوم الأضحى ويوم الفطر ) .

 

Lire la suite...