Accueil arrow Activités arrow Sermons du vendredi arrow Sermon du 30 Mai 2008 : Ordonne le convenable et interdis le blamable

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Sermon du 30 Mai 2008 : Ordonne le convenable et interdis le blamable Version imprimable
Écrit par Cheikh Okba CHEKIRI   
30-05-2008

Louange à Allah qui a fait descendre le Coran différenciateur entre le Vrai et le Faux, distinction entre ce qui est guidée et ce qui est égarement, et qui tranche entre le convenable et le blâmable. Nous Le remercions, soubhânah. Par Sa loi pure et resplendissante, Il nous a permis de nous approprier tout profit et de repousser toute corruption. Et avec Sa loi, les hommes gagneront une protection continue et un bien-être parfait. Et nous attestons qu’il n’y a de divinité qu’Allah, Seul et sans nul associé. Celui qui se réfère à Sa parole dira vrai. Celui qui juge selon Sa loi sera juste, et celui qui refuse qu'on empiète Ses limites et défend le domaine de Sa loi réussira et vaincra. Et nous attestons que notre vénéré Mouhammad est Son serviteur et Son envoyé. Il a mis la mission d'ordonner le convenable et de bannir le blâmable comme une exigence de la foi. Et c'est avec la clause d'assurer cette mission que les compagnons l'ont reconnu comme étant leur chef. Allâhoumma ! Accorde Ta miséricorde et pose Ton salut et Ta bénédiction sur cet illustre Prophète, sur sa famille et tous ses compagnons, ces hommes et femmes qui sauvegardèrent la religion par leur application de cette obligation ne craignant en Allah le reproche de quiconque ni faisant cas des gens injurieux et indécents.

 

Allah, puissant et majestueux dit dans Son illustre Livre et Il est le plus véridique des orateurs ce qui peut signifier : 112Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah… et fais bonne annonce aux croyants [1].

 

Musulmans !

Permettez-moi de vous recommander comme à moi-même la piété vis-à-vis d'Allah, et de prendre soin des fondements de Sa religion. Justement nous évoquons aujourd'hui un grand fondement parmi ses fondements. Apprêtez vous à bien l'assimiler et le comprendre. Et c'est une noble qualité de la communauté de l'Islam. Soyez prompts à l'acquérir. Car la religion s'en trouvera par son biais protégée et Allah le Maître des mondes bien adoré. En effet, il conserve les normes de la vérité et empêche le Faux de corrompre la vie de tous les hommes… C'est l'obligation de commander le convenable et d'interdire et d'empêcher le blâmable. C'est cette obligation pour laquelle la communauté de l'islam est préférée à toute communauté comme l'atteste le Coran.

 

 

Musulmans !

C'est Allah qui commande, ordonne et interdit. Et les croyants en Lui se plient à Son ordre et s'arrêtent à Son interdiction, soubhanah, par amour pour Lui et pour Son ordre, et par respect de Ses limites. Ils sont en effet convaincus que le convenable, tout le convenable et le bien tout le bien pour tous les humains se trouvent dans l'application de Ses commandements et ils sont convaincus que le blâmable tout le blâmable et la corruption toute la corruption pour tous les humains résident dans le non respect de Ses interdits. C'est pour cela qu'on les trouve gagnés par Sa religion, aimant et soutenant les gens du convenable, et réprouvant les attitudes des gens du blâmable et les reprenant. Ainsi est l'attitude des véritables croyants. Il leur est impossible de rester neutres entre le Vrai et le Faux…

 

Musulmans !

Commander le convenable et interdire et empêcher le blâmable est un acte de foi aussi important que la Prière et les autres obligations de l'Islam. Et le musulman ne devrait pas le percevoir comme une ingérence dans ce qui ne le regarde pas. Non… au contraire, cela le regarde au plus haut degré car il s'agit de la loi d'Allah. Malheureusement beaucoup parmi nous craignent de dire la vérité là et au moment où elle doit être dite. Et ils justifient leur silence par la peur des conséquences de leur intervention. Or quelque soit cette éventuelle conséquence elle ne pourrait être plus grave que la conséquence certaine de ne pas ordonner le convenable et interdire et empêcher le blâmable. Par conséquent ordonne le convenable quand tu le perçois, mon frère, et empêche de ton mieux le blâmable quand tu le perçois ! Agis par envie de plaire à Allah en te comportant poliment, et sois prêt à assumer ton attitude et ce qui en résulte quel qu'il soit. Si c'est l'écoute et l'acceptation, alors rend grâce à Allah et si c'est plutôt le refus et l'agression, endure et patiente car tu le fais pour Allah. Et dans les deux cas reçois la bonne annonce d'une belle rétribution de la part d'Allah.

 

L'imam Al-Boukhâriy a validé le hadith suivant : D'après An-Nou'mène ibn Bechir, le Prophète dit ce qui signifie : L'exemple de ceux qui respectent les prescriptions d'Allah et ceux qui les négligent est celui de gens montés sur un navire et tirant au sort l'emplacement de chacun. Quelques uns se virent attribuer le pont du navire et les autres la soute. Les gens de la soute passaient devant ceux du pont à chaque fois qu'ils montaient pour s'approvisionner en eau. Ils dirent : "Pourquoi ne pas faire un trou dans la coque au lieu de gêner nos frères?" S'ils les laissent réaliser leur dessein ils meurent tous, et s'ils les en empêchent ils seront tous saufs.



 [1] De sourate Attawbah (le désaveu ou le repentir). Sourate 9. Traduction de M. Hamidullah.

 

 
< Précédent   Suivant >

Liste des Sermons

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-21.jpg