Accueil arrow Activités arrow Sermons du vendredi arrow Sermon du 9 Mai 2008 : Ta prière c'est ta bienséance avec ton Seigneur

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Sermon du 9 Mai 2008 : Ta prière c'est ta bienséance avec ton Seigneur Version imprimable
Écrit par Cheikh Okba CHEKIRI   
09-05-2008

Louange à Allah qui nous a appelés à embrasser la foi ainsi que la morale de la foi. Le Paradis est pour ceux qui ont répondu à Son appel. Nous Le remercions; pureté à Lui. Il nous a prescrit en matière d'actes, et le meilleur auprès de Lui est sans discussion la prière, ce qui développe en nous cette morale. Quel Grand Seigneur Généreux Donateur ! Et nous attestons qu’il n’y a de divinité qu’Allah, Seul et sans nul associé. Par la Salat, Il nous a initiés à l'origine de toute bienséance et qui n'est autre que la bienséance avec Lui et la pudicité devant Lui soubhanah, le Proche qui satisfait les demandes et accepte le repentir. Et nous attestons que notre vénéré Mouhammad est Son serviteur et Son envoyé. Il nous a appris par son illustre enseignement, sur les actes de la Prière-Salât et ses façons le meilleur qui nous permet de nous présenter devant Allah en vue d'obtenir de Lui et vers Lui un bon retour. Allâhoumma ! Accorde Ta miséricorde et pose Ton salut et Ta bénédiction sur cet illustre Prophète, sur sa famille et tous ses compagnons, ces hommes et femmes foncièrement éduqués par la Prière-Salât jusqu'à garder une bienséance continue avec leur Créateur comme le fait avec son maître tout serviteur pénitent, repentant.

 

Allah, puissant et majestueux dit dans Son illustre Livre et Il est le plus véridique des orateurs ce qui peut signifier : 1Bienheureux sont certes les croyants, 2ceux qui sont humbles dans leur Salât.[1]

 

Musulmans !

Permettez-moi de vous recommander comme à moi-même la piété vis-à-vis d'Allah, car Allah dit ce qui signifie : 62En vérité, les bien-aimés d'Allah seront à l'abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, 63ceux qui croient et craignent [Allah][2]… Et permettez-moi de vous rappeler comme à moi-même la nécessité d'établir la religion avent de nous retrouver face au jugement du Maître des mondes, car Il dit ce qui signifie : 6Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés.[3] Et y-a-t-il une cause qui mène à la perdition, qu'Allah nous en préserve, comme l'attitude inconvenante avec Allah, le Proche qui ne s'absente jamais, et le Savant à qui n'échappe point le moindre poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, dans les temps jadis ou à l'instant de maintenant ? Et y-a-t-il un terme global qui rend compte des vertus de la religion plus approprié que la bienséance avec Allah ? Et y-a-t-il une action aussi pertinente que celle d'accomplir parfaitement la prière Salât comme il nous été commandé, qui développerait en nous la bienséance avec Allah ? Si, toutefois, et avec notre prière nous manquons à être bienséants avec Allah, nous ne sommes donc pas entrain de l'accomplir vraiment !

 

Musulmans !

Celui qui examine les fondements de la Prière-Salât, ses actes surérogatoires et ses façons instituées ressentira une présence bien vraie de l'âme et du corps avec leur Créateur, et il déduira des sens importants qui l'aideront à embellir davantage sa Salât et la perfectionner… A chaque Allâhou-Akbar qui sort vraiment du cœur avant la langue, l'âme recueillie se gênera d'accorder une pensée à autre que Lui, créatures ou intérêts aussi pertinent qu'il est d'y penser. Elle finira persuadée que le rappel d'Allah est plus grand. Et celui qui récite les versets de sourate Al-Fâtiha trouvera la confirmation de l'unicité d'Allah dans Ses plus grands Noms et Attributs par des louanges que Lui seul mérite. Lui est-il alors convenant d'attribuer à autre que Lui un quelconque mérite ou lui rendre pareillement grâce ? Il y reconnaîtra la miséricorde que Allah offre à tous les hommes et toutes les créatures, l'engagement à L'adorer seul et Le solliciter seul pour toute demande d'aide. N'est-il pas indécent de sa part de se contredire après en se plaignant aux créatures de la dureté des arrêtés de Celui pour Qui on confirme la miséricorde et la pitié, ou en témoignant sa vénération à autre que Lui ou sollicitant son aide ? Ensuite il comprendra des gestes et positions de la prière-Salât, rokou' (inclinaison), soudjoud (prosternation), qyam (position debout), djoulous (position assise), i'tidal (tenue droite), toma'nina (quiétude), il comprendra un langage enseigné par Allah au corps qui vénère ainsi son Concepteur qui l'a créé à partir d'une goutte de sperme mélangé le transformant de cet état à la plus belle des constitutions. Comment alors ce corps puisse-t-il se permettre une inconvenance avec son Créateur en versant dans les plaisirs interdits par Lui et en violant Ses lois ? Et rappelez-vous comment il nous a été commandé de ne point détourner le regard dans la Salât par convenance avec Allah qui fait face à celui qui s'adresse à Lui. Une prière dans laquelle sont présents des sens tels qu'évoqués élève rapidement celui qui la fait au rang des proches d'Allah et Ses favoris, et rapidement les gens de son entourage profiteront de sa bienséance avec Allah tout en pensant que sa correction est à leur égard.

 

L'imam Mouslim a validé le hadith suivant : Said ibn Al'as dit : J'étais chez Othmâne. Il demanda qu'on lui ramène de quoi faire ses ablutions et dit : J'ai entendu le Prophète dire : Il n'y a pas un musulman tenu de faire une prière obligatoire imminente pour laquelle il parfait les ablutions, le recueillement, et les inclinaisons, qu'elle sera pour lui absolutrice de ses fautes faites avant cette prière tant qu'il n'ait pas commis de péché grave et ceci tout le temps.



[1] De sourate Al-Mou'minioune (les croyants). Sourate 23. Traduction de M. Hamidullah.

[2] De sourate Younous (Jonas). Sourate 10. Même traduction.

[3] De sourate Al-A'râf. Sourate 7. Même traduction.

 

* Traduction intégrale du discours du vendredi 3 جمادى الأولى 1429 correspondant au 9 mai 2008- Mosquée des Ulis

 
< Précédent   Suivant >

Liste des Sermons

Agenda

pas d'évènements programmés
mecca-58.jpg