Accueil arrow Activités arrow Sermons du vendredi arrow Sermon du 13 Juin 2008 : Travaille ton recueillement

بسم الله الرحمن الرحيم قال تعالى: " وَاعْتَصِمُوا بِحَبْلِ اللَّهِ جَمِيعاً وَلا تَفَرَّقُوا وَاذْكُرُوا نِعْمَتَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ كُنْتُمْ أَعْدَاءً فَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِكُمْ فَأَصْبَحْتُمْ بِنِعْمَتِهِ إِخْوَاناً وَكُنْتُمْ عَلَى شَفَا حُفْرَةٍ مِنَ النَّارِ فَأَنْقَذَكُمْ مِنْهَا" آل عمران:103
Sermon du 13 Juin 2008 : Travaille ton recueillement Version imprimable
Écrit par Cheikh Okba CHEKIRI   
13-06-2008

Louange à Allah qui devant Sa Parole les montagnes ancrées s'humilient et devant la lumière de Sa grandeur elles s'écrasent aussi colossales qu'elles soient. Nous Le remercions, soubhânah. Il projette Sa lumière dans les cœurs qui espèrent Sa miséricorde et craignent Sa vengeance. Il les guide alors vers Son chemin droit et Il les fait jouir de Sa généreuse proximité. Et nous attestons qu’il n’y a de divinité qu’Allah, Seul et sans nul associé d'une attestation que nous désirons nous faire accéder à un haut jardin paradisiaque dans lequel nous goutterons l'énorme bienfait d'Allah sur nous et profiterons de Son immense don. Et nous attestons que notre vénéré Mouhammad est Son serviteur et Son envoyé. Il nous a bien montré la véritable nature éphémère de ce monde ici-bas et il nous a mis en garde contre le danger de s'y attacher et contre ses conséquences graves. Allâhoumma ! Accorde Ta miséricorde et pose Ton salut et Ta bénédiction sur cet illustre Prophète, sur sa famille et tous ses compagnons, ces hommes et femmes qui se sont dirigés vers Allah avec des cœurs satisfaits. Il leur a alors accordé Son agrément et Il les a sauvés de Son châtiment et de Sa vengeance impitoyable.

Allah, puissant et majestueux dit dans Son illustre Livre et Il est le plus véridique des orateurs ce qui peut signifier : 205Et invoque ton Seigneur en toi-même, en humilité et crainte, à mi-voix, le matin et le soir, et ne sois pas du nombre des insouciants. 206Ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les anges] ne dédaignent pas de L'adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui[1].

 

Musulmans !

Permettez-moi de vous recommander comme à moi-même la piété vis-à-vis d'Allah, et de prendre les voies et les moyens qui mènent aux états d'humilité devant Allah. Sachez donc que l'humilité est le fruit de la foi et la conséquence de la conviction quant à la grandeur d'Allah. En effet, celui ou celle qui prolonge son état de conscience qu'il est incessamment surveillé par Allah connaîtra certainement l'humilité dans la prière et en dehors de la prière. Et celui ou celle qui dirige sa pensée vers la connaissance de la grandeur de son Seigneur et constate avec cette grandeur toute sorte de manquement de sa part envers le droit de Son Seigneur sur lui aura honte de rajouter à ces manquements la distraction de son cœur au moment de L'invoquer dans sa prière.

Musulmans !

Le cœur est ainsi conçu : il ne se dirige tout simplement que vers ce qui l'intéresse et le préoccupe. Ceci est inévitable. Comment alors connaîtra-t-il l'humilité et le recueillement celui dont le cœur est accaparé par les choses de ce monde ici-bas ? Et comment son cœur puisse-t-il rester présent dans sa prière celui qui doute encore de la bassesse de ce monde ici-bas et de sa futilité devant l'éternité de l'au-delà et sa supériorité ? Que celui ou celle qui se plaint du manque de concentration et de recueillement et de sa faiblesse et sa reddition devant la force des pensées qui viennent le chahuter dans sa prière comprenne très bien ceci !

Musulman !

Il est indispensable pour toi que tu fasse dégager de ton cœur les forces de Iblis le maudit si tu veux garantir l'humilité et le recueillement. C'est cette mesure qui te permettra de te débarrasser du brouillage qu'elles te causent dans ta prière. Il a été rapporté que lorsque le Prophète a porté un habit bordé de motifs (khamîssah) que lui avait apporté Abou-Djah'm et qu'il a porté cet habit dans la prière, il l'avait enlevé après la prière et avait dit : Rendez-le à Abou Djah'm car il m'a distrait toute à l'heure dans ma prière, et ramenez moi plutôt l'habit simple (ambidjâniyah) de Abou Djah'm. (hadith rapporté par les deux cheikhs d'après Aïcha) Aussi il avait demandé un jour de remplacer les vieux lacets de ses sandales; puis comme c'étaient des lacets neufs, il les a regardés dans sa prière. Il les a alors enlevés et remis les anciens. (hadith sahih rapporté Ibnou-l-Moubârak). Ainsi donc musulmans, le Prophète de la guidée nous donne le meilleur exemple de l'effort d'éloigner toutes sortes de choses distrayantes du cœur, soit en les retirant de sa vue soit en extirpant les racines de leur amour de son cœur.

 

L'imam Ad-dârimiy a validé le hadith suivant : Aboud-Dardâ' dit : Nous étions avec le Prophète quand il leva le regard vers le ciel puis il dit : Le temps est arrivé où la science se subtilisera aux hommes au point où ils ne puissent en disposer de quoi que ce soit… Ziyad ibnou Labîd Al-ansâriy dit alors : Ô Prophète d'Allah, comment la science pourrait-elle nous être subtilisée alors que nous avons lu et lisons le Coran ? Je le jure par Allah, nous le lirons et nous le ferons lire par nos femmes et nos enfants ! Le Prophète dit alors : Thakilatka Oummouk ô Ziyâd[2] ! Je te considérais pourtant parmi les savants de Médine. Regarde la Thorah chez les juifs et l'Evangile chez les chrétiens… En quoi ils leurs sont utiles ? Djoubayr (l'un des rapporteurs de ce hadith) dit : J'ai rencontré Oubâdah ibnou-Sâmit et je lui ai dit : N'as-tu pas entendu ce que dit ton frère Aboud-Dardâ'? Et je lui ai rapporté ce qu'il avait raconté. Il dit : Aboud-Dardâ' dit vrai, et si tu veux je t'informe de la première science qui sera subtilisée aux hommes, c'est le recueillement et l'humilité dans la prière. Tu failliras entrer dans la mosquée où on fait la prière en groupe et que tu ne trouveras aucun qui soit recueilli.



[1] De sourate Al-A'râf. Sourate 7. Traduction de M. Hamidullah.

[2] Expression idiomatique voulant dire : Qu'est-ce qui te prend à dire ce que tu dis ? Mot à mot, elle signifie : Que ta maman te perde ! signifiant qu'il vaut mieux que tu meures au lieu de dire ce que tu dis.

 

*Traduction intégrale du discours du vendredi 9 جمادى الآخرة 1429 correspondant au 13 juin 2008- Mosquée des Ulis

 
< Précédent   Suivant >

Liste des Sermons

Agenda

pas d'évènements programmés
pal-04.jpg